Signalétique sonore et scénographie sonore – « Entre Cours et Jardins » 2014


« Entre Cours et Jardins » est un festival des jardins se déroulant au Mans à la fin Septembre depuis 7 ans maintenant. Des particuliers installés dans la Cité Plantagenet (Vieux Mans) ouvrent les portent de leurs jardins secrets pour faire découvrir aux dizaines de milliers de visiteurs, ces coins de paradis insoupçonnés.

Le thème de l’année 2014 fut les « jardins sonores». Sound To Sight a été sollicité pour réaliser des ambiances sonores ainsi qu’une signalétique sonore globale à l’échelle de la ville.

Fruit de 200 heures de travail pour les créations, les ambiances sonores s’implantèrent dans 6 jardins différents. Ces pièces sonores inédites et uniques furent réalisées en prenant en compte l’Histoire de ces lieux datant du Moyen-Âge, mais également l’esprit donné par leurs propriétaires, leurs personnalités. Il en résulte 8 créations, spatialisées avec 5 hauts-parleurs, pour créer une immersion totale en des points spécifiques des jardins. Les sons se promènent donc autour du visiteur pour créer une expérience inédite, une vision nouvelle de ces jardins.

Les enjeux techniques sont multiples : être invisible, pour surprendre et créer une véritable poésie ; être simple et efficace, pour que le système soit le moins long à installer chez les propriétaires et ne nécessitent aucune intervention pour l’allumage et l’extinction.

En terme d’émotions crées, le lieu devient « double », il est là et les sons renforcent son identité mais peuvent aussi emmener vers un ailleurs.

Concernant la signalétique sonore, il s’agit d’une expérience inédite et jamais réalisée, d’utilisation de canons à sons dans l’espace urbain, à l’échelle d’une cité.

Ce sont 6 canons à sons qui furent déployés dans la ville. Ce type de dispositif de haute-technologie a la particularité de projeter le son à des distances d’environ 25 mètres, sans altérer le son en fonction de la distance. C’est-à-dire que l’impression du niveau sonore perçu est la même quelle que soit la distance.

Un autre atout, majeur, de ce système, est que le son se comporte d’une manière analogue aux rayons lumineux incidents sur un miroir ; et se reflète donc sur les parois des murs, du mobilier urbain… donnant l’impression que le son émane directement de ces éléments. Cela permet donc d’identifier un espace particulier en pointant le son dans sa direction, de plus, il permet de créer un couloir sonore très directif pour guider les visiteurs d’un point A vers un point B.

La combinaison d’espaces sonores « identitaires et immersifs » couplés à ces dispositifs de signalétique sonore permettent une lecture de l’espace facilitée, émotionnelle et identitaire.